Início > MOVIMENTOS DE MASSAS > POI: Comunicado sobre o momento actual na Grécia

POI: Comunicado sobre o momento actual na Grécia

poi-retraitplan360milliardspoi-sortirdelue

Communique :

” à propos DE LA MOBILISATION DE LA POPULATION ET DE LA JEUNESSE EN GRÈCE “

Le POI est pleinement solidaire de la révolte légitime des jeunes et des travailleurs grecs contre la violence de la police et contre la misère à laquelle ils sont condamnés.

Les jeunes qui se sont soulevés par milliers appartiennent à la « génération 600 ».

Pourquoi 600 ? Parce que la déréglementation du travail imposée par un gouvernement qui est le relais de l’Union européenne condamne la majorité d’entre eux à des « petits boulots » payés 600 euros par mois.

Les centrales syndicales grecques ont refusé de répondre à l’appel à l’union nationale lancé par le gouvernement Caramanlis. Elles ont maintenu leur appel à une grève générale, massivement suivie, contre l’odieuse répression policière, contre les licenciements, les salaires de misère et les privatisations. Qui pourrait contester la légitimité de leur décision, alors que, dans le même temps, banquiers et spéculateurs, comme dans toute l’Union européenne, croulent sous les milliards des plans de « relance » et de « sauvetage »?

Le peuple et la jeunesse se sont dressés à Athènes ces derniers jours. Dans toute l’Europe, la politique des gouvernements aux ordres de Bruxelles ne crée-t-elle pas les conditions de l’explosion sociale ?

Sur l’une des banderoles portée par les jeunes manifestants, on pouvait lire : « Du fric pour l’éducation, pas pour les banquiers, ni les bombardiers F16 ! »

Ne rejoignent-ils pas le combat des 120 000 enseignants qui manifestaient à Lisbonne le 8 novembre ? Celui des 200 000 lycéens, étudiants et professeurs défilant dans 48 villes de France le 20 novembre ?

Ce dimanche 7 décembre, 328 délégués se sont réunis en Conférence nationale pour l’unité à Limeil-Brévannes, à l’initiative du POI.

Ils ont lancé un appel pour une marche unie sur Paris de toute la population, des jeunes, des organisations ouvrières, des élus pour exiger que soient prises les mesures de salut public face à la catastrophe en cours : interdiction des licenciements, annulation de tous les plans et contre-réformes détruisant l’emploi dans les services publics.

Cet appel doit être entendu.

En refusant de satisfaire ces revendications vitales, en continuant de relayer les injonctions de la Banque centrale européenne, le gouvernement laisserait-il au peuple et à la jeunesse d’autre choix que la mobilisation générale pour les faire respecter ?

Paris, le 11 décembre 2008

Les secrétaires nationaux du POI :
Claude Jenet, Gérard Schivardi, Jean Markun, Daniel Gluckstein

#Kaótica

Anúncios
  1. Ainda sem comentários.
  1. No trackbacks yet.

Deixe uma Resposta

Preencha os seus detalhes abaixo ou clique num ícone para iniciar sessão:

Logótipo da WordPress.com

Está a comentar usando a sua conta WordPress.com Terminar Sessão / Alterar )

Imagem do Twitter

Está a comentar usando a sua conta Twitter Terminar Sessão / Alterar )

Facebook photo

Está a comentar usando a sua conta Facebook Terminar Sessão / Alterar )

Google+ photo

Está a comentar usando a sua conta Google+ Terminar Sessão / Alterar )

Connecting to %s

%d bloggers like this: